The Bright Side Of The Scarabées

Publié le par Benjamin Mimouni

The Beatles : Reggae Tribute

The Beatles : Reggae Tribute

Cette semaine, ma compilation préférée s'appelle A Reggae Tribute To The Beatles volume 2, il existe certainement un volume un quelque part mais je ne l'ai pas sous la main, du coup je fais avec le volume 2, ça compensera les fois où j'ai parlé d'un volume 1 sans jamais revenir pour le second round alors que j'avais dit que je le ferai. Mais ne parlons pas de moi. Parlons plutôt de cet objet bizarre.

« The great stars of reggae sing John, Paul, George and Ringo ». Un dessin archi-coloré met en scène les Fab Four dans une Jamaïque archétypale. Les costumes que portent les quatre garçons dans le vent font penser à ceux de l'album Sergent Pepper, mais je ne connais pas assez bien l'iconographie pour l'affirmer avec certitude. Ringo fait le signe de paix avec ses doigts. John serre le poing. Paul lève le pouce et George tient une guitare. Autour d'eux, c'est la Jamaïque man : un palmier, le soleil, la mer, un lion couronné qui porte l'étendard vert, jaune, rouge, des étoiles. La touche Beatles est là aussi : des petits cœurs, des fleurs et un sous-marin jaune, bien que la chanson ne figure pas dans la tracklist (peut-être dans le volume 1...).

On retrouve des grands noms du reggae : The Heptones ouvrent le bal avec Ob-La-Di, Ob-La-Da et en offrent une reprise assez fidèle, puis Sugar Minott déconstruit un peu l'originale : A Hard Days Night devient All Day Night, Ken Boothe propose sa version de My Love, là encore assez proche de l'originale, Marcia Griffiths est dans la place avec son indétrônable reprise de Don't Let Me Down dont on a déjà eu l'occasion de parler.

Il y a aussi des artistes « spécial compile », dont les albums entiers sont rares, voire introuvables, mais qui ont produit du 45 tours en pagaille et dont certains titres apparaissent par-ci par-là : Dawn Penn (qui figurait sur la compilation Foundation Singers) chante Here Comes The Sun et son interprétation rend vraiment bien, Susan Cadogan (Hurt So Good sur la compilation Reggae Genius consacrée à Lee Perry) reprend Imagine, pas une chanson des Beatles à proprement parler mais on va pas commencer à chipoter.

Et puis il y a quelques inconnus : Tyrene Taylor, Ernie Smith.

Dans l'ensemble, la chose prend plutôt bien : la grosse popasse des Beatles résiste carrément à la rythmique syncopée du reggae, et les sonorités jamaïcaines apportent un petit plus coloré aux versions originales. À part la version de Sugar Minott qui bouge un peu la chanson de départ, les autres sont plutôt fidèles. Quelques variantes de temps à autre : The Dynamites proposent une version instrumentale de Hey Jude aux sonorités très marquées reggae : synthé et compagnie, et The Soulettes remplacent les « La, la, la, la » par des « Jah, Jah,Jah,Jah » dans leur version de Let It Be. Ça mange pas de pain et ça fait toujours plaisir.

Un élément à prendre encore en considération: la mention « Issued under licence from Trojan Recordings Ltd », qui signifie que toutes les chansons sont issues du catalogue Trojazn. L'éditeur Emporio appartenant sans doute au même groupe que Trojan. Il existe donc sûrement ailleurs d'autres reprises des Beatles par d'autres chanteurs jamaïcains publiées sur d'autres labels. Comme ça à froid je ne vois pas trop, mais le volume de production est si important que c'est le cas.

Dans l'ensemble A Reggae Tribute To The Beatles volume 2 est une chouette compilation. 52 minutes et 06 secondes (je ne les ai pas comptées, le durée totale du disque figure sur la pochette) de légèreté pure : de la grosse pop moulinée aux sonorités reggae. Ça le fait. De toute façon, une compilation, quelle qu'elle soit, qui se termine par un morceau de John Holt ne peut pas fondamentalement être mauvaise. Alors enjoy. La guerre est finie. En toute saison, par n'importe quel temps, This Is Xmas. Toi-même tu sais.

Commenter cet article