Reggae Genius

Publié le par Benjamin Mimouni

Reggae Genius

Cette semaine, mon album préféré est une compilations de vingt titres produits et/ou chantés par Lee Perry intitulée Lee Perry Reggae Genius 20 Upsetter Classics. Spectrum Music.

Piste 1 : Police And thieves de Junior Murvin, ça commence dur. 1976. un classique parmi les classiques. La voix haut perchée de Junior Murvin ourlée d'une production délicate, beaucoup de cymbales et peu de grosse caisse. Reprise par les Clash sur le premier album et sur scène. Rien que.

Piste 2 : Hurt So Good de Susan Cadogan, 1974. Un énorme tube qui aurait pu avoir une audience internationale, mais en 1974, le reggae ne s'exportait pas encore aussi bien qu'à la fin des années 70. Bob Marley venait juste de rencontrer Chris Blackwell et commençait à peine à faire parler de lui.

Piste 3 : Return Of Django par The Upsetters, le groupe maison, 1968. un instrumental plein de cuivres et sautillant comme un cheval au trot. Lee Perry aime beaucoup les westerns.

Piste 4 : People Funny Boy de Lee Perry and The Upsetters, 1968. Les pleurs de bébés... voir l'article précédent.

Piste 5 : Tighten Up par The Inspirations, 1968. un morceau rocksteady plein de voix avec des cuivres qui sonnent un peu comme des canards. Assez classe dans le genre.

Piste 6 : Small Axe de Bob Marley and The Wailers, 1971. Rien à dire. C'est juste parfait.

Piste 7 : Beat Down Babylon de Junior Byles, 1971. Une de mes chansons préférées. « Dangerous pollution ».

Piste 8 : War Ina Babylon de Max Romeo, 1976. La chanson qui donne son titre au meilleur album reggae de tous les temps. Pour plus de détails, voir l'article de ce blog, entièrement consacré à Max Romeo.

Piste 9 : Party Time par The Heptones, 1977. L'un des groupes majeurs des années 70, on en reparle prochainement.

Piste 10 : Three In One par The Upsetters. Une chanson écrite par Lee Perry, avec des grenouilles.

Piste 11 : Roast Fish And Cornbread de Lee Perry, 1976. Tire de l'album dub du, presque, même nom : Roast Fish Collie Weed And Cornbread, mon préféré de Scratch, avec en prime un superbe portrait.

Piste 12 : Duppy Conqueror par Bob Marley and The Walers. Voir l'article.

Piste 13 : Words Of My Mouth par The Gatherers, 1973. Du gros roots : basse-batterie à fond les ballons.

Piste 14 : Dreadlocks In Moonlight par Lee Perry, 1976. Une des rares où il chante et ne se contente par de parler sur la musique. Rien que pour ça, ça vaut le coup de s'arrêter trois minutes.

Piste 15 : Curly Locks par Junior Byles, 1975. Moins bien que Beat Down Babylon mais bien quand même.

Piste 16 (I Forgot) To Be A Lover par George Faith, 1977. Une chanson de crooner. Avec un titre pareil, le contraire eut été étonnant.

Piste 17 Sufferer's Time par The Heptones, 1977. Une chanson de Perry, on reconnaît sa patte. D'habitude c'est Leroy Sibbles (le bassiste) qui écrit et compose pour les Heptones.

Piste 18 : I Chase The Devil de Max Romeo. La meilleure chanson du meilleur album de reggae de tous les temps, alors...

Piste 19 : Disco Devil par Lee Perry and The Full Experience, 1976. Et sa version dub.

Piste 20 : Neckodeemus par The Congos, 1979. Il fallait bien un morceau des Cogos sur cette compilation, depuis le temps qu'on en parlait. Celui-là est plein de bruits de tonnerre.

J'aime franchement beaucoup cette compilation, il n'y a que du très bon. Ça change des fois où on essaye de nous faire avaler trois tonnes de charbon avec une malheureuse poignée de pépites d'or pour faire passer. Elles devraient toutes être de ce niveau. Bien sûr tout le monde n'est pas Lee Perry et quelque part c'est heureux, sinon il y aurait le feu partout. (Vive le feu, vive les fous).

Commenter cet article